Une étude pour tout connaitre sur les chiffres de la téléphonie mobile à Lubumbashi

Mardi, 3 Mars, 2015 - 14:31

[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"513","attributes":{"alt":"","class":"media-image","height":"240","style":"width: 480px; height: 240px; border-width: 5px; border-style: solid; margin-left: 5px; margin-right: 5px; float: left;","typeof":"foaf:Image","width":"480"}}]]Quels sont les chiffres-clés de l’usage de la téléphonie cellulaire à Lubumbashi, capitale économique de la RDC ? Target répond à cette question dans sa dernière étude consacrée sur le sujet. Le cabinet se prépare à publier sur le marché les résultats  d’une étude au cours de laquelle 1 000 personnes ont été interrogées par la technique des quotas selon l’âge, le sexe et la catégorie socio-professionnelle.

L’étude de Target révèle par exemple que 84% des personnes âgées de 12 ans et plus utilisent un téléphone portable et sont abonnées à au moins un réseau cellulaire. Un chiffre parmi les plus élevés de la République Démocratique du Congo.

Autre information intéressante que révèle cette étude, la propension des utilisateurs à s’abonner auprès de plusieurs opérateurs. Seuls 45% des personnes interrogées ont affirmé n’utiliser qu’une seule SIM. Les raisons qu’évoquent les 65% de ceux qui utilisent plusieurs SIM sont très révélatrices des habitudes de communication des Lushois. Ces raisons que l’étude de Target a pu mettre au jour montrent pourquoi ces consommateurs sont prêts à débourser régulièrement de l’argent pour recharger leurs différents numéros de téléphone.

D’après les données recueillies au cours de cette étude, 62% des enquêtés ne s’intéressent pas à l’utilisation des smartphones. La tranche d’âge la plus concernée par cet état de choses : les 35 ans et plus. L’étude indique également pourquoi une frange aussi large de la population ne s’intéresse pas aux smartphones, pourtant très en vogue sous d’autres cieux.

Les abonnés interrogés évoquent aussi plusieurs griefs qu’ils retiennent contre les opérateurs de téléphonie cellulaire. Des plaintes qui peuvent constituer parfois un véritable frein à l’usage de la téléphonie cellulaire. Ils parlent enfin des services du Mobile Money et positionnent les opérateurs-clés du secteur de la téléphonie mobile. En un comme en cent, l’étude de Target est donc une mine d’or pleine d’informations fraîches susceptibles d’intéresser tous les acteurs de la téléphonie mobile : opérateurs, fabricants, revendeurs, …

L’étude complète est disponible sur demande au +243810451052/+243 993 248 180 ou à l’adresse mail : info@target-sarl.cd. Vous pouvez également cliquer ici