Télétravail, entre le ménage et le travail professionnel pour Carine Muamba

Mercredi, 29 Avril, 2020 - 01:30

La commune de la Gombe siège de plusieurs institutions du pays et d'entreprises est confinée depuis le 6 avril pour quatorze jours. C'est pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19. Plusieurs activités sont à l'arrêt et le siège de Target n'échappe à cette situation. Tous les employés sont mis en télétravail pour continuer à remplir leurs tâches depuis leurs maisons. C'est le cas de Carine Muamba mère de deux enfants qui doit se départager entre les tâches ménagères et professionnelles. Le rythme n'est plus le même mais elle dit avancer normalement dans son boulot.

Carine est graphiste, elle s'occupe de la communication visuelle de Target. Ses tâches n'ont pas changé bien qu'en télétravail. Elle élabore les rapports de tous les départements de l'entreprise pour les embellir sur le plan visuel. Travailler à la maison n'est pas aussi facile qu'au bureau " J'ai un planning quotidien que je respecte même si ce n'est pas toujours facile à le respecter parce qu'il faut jouer le rôle de maman à la maison. Je m'occupe des enfants aussi bien que de mes tâches professionnelles", raconte cette dame qui s'est imposée plusieurs moments de pause dans la journée pour s'occuper de sa famille.

L'internet est le seul canal par lequel elle planifie ses tâches avec sa hiérarchie. La connexion internet n'est pas meilleure ou encore la fourniture en électricité mais cela ne l'empêche pas à finir ses tâches. Carine profite des moments où toutes les conditions sont réunies pour avancer dans son travail. Quand elle a un retard elle informe son chef qui comprend que la situation n'est plus la même et lui accorde plus de temps pour terminer son travail.

Le cabinet d'études de marchés Target comprend la situation de ses femmes salariées et les aménage conformément aux Principes d'Autonomisation des Femmes de l'ONU Femmes dont il est partenaire. En cette période de confinement, l'agence des Nations Unies de défense de droits de femmes recommande à ses partenaires congolais d'alléger les horaires de femmes mises en télétravail et plus de protection pour celles qui continuent de se rendre aux lieux de leur travail. L'ONU Femmes considère que les femmes sont susceptibles de porter le fardeau de s'occuper de leurs ménages que les hommes. Alors l'agence onusienne demande plus d'indulgence aux entreprises à l'égard des femmes qui sont également victimes de violences conjugales.

Target suit scrupuleusement les recommandations de l'ONU Femmes et en a informé à tous les chefs des départements pour travailler dans un climat sain et serein pendant cette crise sanitaire. Carine Muamba signale à sa hiérarchie à chaque fois qu'elle n'avance pas dans son travail et demande un temps de rallonge, chose qui lui est souvent accordée dit-elle.

Les rapports professionnels ont changé avec ces mesures de confinement. Carine a parfois du mal à joindre ses collègues quand elle a envie de leur parler mais elle affirme que cette situation ne la perturbe pas totalement. Elle invite toutes les autres femmes à s'organiser et à trouver l'équilibre entre les tâches ménagères et professionnelles pour pouvoir aider leurs entreprises à avancer. Carine Muamba rappelle aussi un fait important à respecter essentiellement pendant cette période de crise sanitaire, les gestes barrières recommandés par les autorités sanitaires.