Target : « Travailler avec des organismes internationaux, un pari gagné en 2018 »

Lundi, 10 Décembre, 2018 - 17:23

L’année 2018 a apporté une nouvelle expérience au cabinet Target. Au début de l’année, le cabinet s’était assigné comme l’un des objectifs majeurs, travailler ou décrocher des marchés pour le compte des organismes internationaux afin d’accroitre son expérience. Grâce au travail du département projet, c’est un pari gagné.

Hortense Mbumba, responsable du département Etudes & Projets à Target le confirme. « L’un de nos objectifs en 2018 était d’entrer dans les sphères des organismes internationaux. C’était jusque-là, des structures un peu fermées en termes d’accès. Parce qu’en plus de 5 ans d’existence, on avait du mal  à pouvoir travailler avec des telles structures. Cela a été un pari gagné ».

Grâce à sa collaboration avec une agence dont le siège est établit en Europe, le cabinet a eu accès à son premier marché international pour l’année 2018, avec la banque mondiale.  Ça a été un projet de six mois. Soit de février à Août 2018 », a indiqué la Project Manager de Target.

Toujours dans ce domaine sur les structures internationales, le cabinet a décroché un deuxième marché avec une autre firme américaine. Selon la Chef du département Projets & Etudes, la collaboration avec cette firme s’étale en une année.

Elle a fait savoir que le département se réjouit également parce qu’il a réussi à avoir une base des données des modérateurs durant l’année 2018. Pour Kinshasa, également en provinces notamment au Sud-Ubangi, au Kasaï-Oriental (à Mbuji Mayi), dans le Haut-Katanga (Lubumbashi) et au Sud-Kivu (Bukavu).

Au courant de la même année, il faut aussi signaler l’accroissement de l’ensemble des consultants ou collaborateurs extérieurs de Target avec une incidence positive sur la production de l’agence.

« L’accroissement de nos équipes a eu pour conséquence, le respect des délais convenus avec les clients, l’efficacité dans la réalisation des travaux avec la possibilité de réaliser 5 projets par mois avec différents clients. Aucune réclamation, ni en termes du respect des délais de livraison des rapports, ni en termes de performance des équipes, moins encore en ce qui concerne la qualité des informations recueillies n’a été enregistrée de la part de nos partenaires qui nous ont fait confiance durant cette année », a ajouté la Project Manager.

Elle est rassurée que les résultats obtenus en 2018 pourront servir de détonateurs pour que d’autres clients fassent confiance au cabinet dans les jours à venir.

« En travaillant avec des structures à l’international, l’inquiétude, la réserve, que pouvaient avoir certains de nos potentiels clients devait être élaguée, car nous avons désormais plusieurs références solides à l’international. Et pour le client, cela est important ; c’est une façon de se rassurer, c’est comme une certitude dont ils ont besoin ».

Au regard du travail abattu par son département, elle estime que « 2018 a été une année d’accroissement en termes d’expérience. Surtout des équipes de consultants qui ont été formés ».

En termes de projection, le département Etudes & Projets se fixe 2019, comme une année de ‘’performance dans l’organisation interne’’.

Cette performance devra passer par :                      

  • La poursuite avec l’accroissement de la base de données des équipes Target dans toutes les provinces et dans les pays d’intervention avec comme objectif de réaliser au moins une étude dans chaque pays d’intervention tous les trois mois. En ce sens, pour le Congo-Brazza, c’est déjà un acquis. Une étude est prévue chaque mois ;
  • Le renforcement des capacités des consultants et du personnel permanent de Target parce que les technicités de recherche dans les études de marché changent grâce à l’évolution technologique. En commençant par le logiciel MS-Project qui permet de faire une bonne planification afin de bien faire le travail. Vu que la planification est la clé de réussite pour toute organisation ;

Dans son agenda 2019, le département Etudes & Projets prévoit de rendre plus dynamique et plus réelle, l’association des jeunes qui ont rejoint le projet ‘’Young Esomar’’. En commençant par intéresser les consultants de Target mais aussi ouvrir cette association à d’autres jeunes qui travaillent dans d’autres entreprises et à des étudiants, par des rencontres spécifiques afin de les inviter à y adhérer.