Sondage Target : les congolais ne veulent pas du vaccin contre la Covid-19

Vendredi, 17 Juillet, 2020 - 08:37

 

Les cas de contamination au nouveau coronavirus continuent d’augmenter en République Démocratique du Congo depuis son apparition le 10 mars dernier. 8.163 personnes ont été contaminées à ce jour dont 192 décès et 3.983 guéris. Malgré ces chiffres alarmants, les congolais ne veulent pas d’un vaccin contre la Covid-19 pour éradiquer cette pandémie. C’est ce que révèle un sondage réalisé par Target au mois de juin, dans le cadre de la mise en place du baromètre de suivi de l’opinion publique congolaise sur la perception de la Covid-19 instaurée depuis le mois de mai.

 

L’enquête a révélé qu’au mois de juin, 56% des personnes interrogées ne sont pas favorables à la prise d’un vaccin contre la Covid-19. Ce rejet est perceptible chez toutes les couches des populations sauf dans la province du Kasaï-Oriental où les populations sont favorables à la prise d’un vaccin à 60%.

 

Entre mai et juin, la perception de la gravité de la maladie est restée stable (30%). 6 Congolais sur 10 doutent encore de la gravité de la Covid-19 à cause principalement de l’absence de contaminations chez des personnes proches (familles, amis, camarades, etc.). 

 

Néanmoins les habitudes quotidiennes des Congolais changent, selon ce sondage. L’étude révèle que 85% des Congolais se lavent régulièrement les mains, 63% réservent leurs dépenses principalement aux denrées alimentaires, la fréquence de consommation des médias audiovisuels est également en hausse (60%) et l’utilisation de l’internet s’est accrue (53%). Il est par ailleurs observé une baisse considérable des visites et rencontres amicales ou familiales (83%), des économies ou épargne (85%), des déplacements avec les taxis et taxi-bus (69%) et des déplacements avec les motos (63%).

 

Pour se prévenir du Coronavirus, les femmes sont plus enclines à consommer du thé et des tisanes à hauteur de 31%. Les jeunes âgés de 18 à 24 ans ont augmenté pour leur part la consommation d’internet (64%).

 

Target formule à l’issue du sondage tout une série de recommandations en vue d’améliorer les campagnes de sensibilisation autour de la Covid-19, de stopper les rumeurs négatives (maladie inexistante, maladie des riches…) et le relâchement actuel autour des mesures barrières.

 

L’enquête a été réalisée par téléphone du 1er au 10 Juin 2020, dans 6 provinces de la RDC (Katanga, Kasaï-Oriental, Kinshasa, Kongo-Central, Nord-Kivu et Sud-Kivu) auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population congolaise âgée de 18 à 65 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes: sexe, âge, occupation et ville de résidence.

 

Cliquer sur ce lien pour retrouver l'intégralité de l'étude.