Serge Mumbu : « Sans networking, il est impossible de bien croître dans les affaires »

Mercredi, 23 Octobre, 2019 - 07:55

Le cabinet Target s’est investi dans le networking en intégrant plusieurs organisations et plusieurs réseaux. Pourquoi, et quelles en sont les retombées pour le cabinet ? Serge Mumbu, General Manager de Target répond lors d'un entretien réalisé en vue de la célébration des huit ans du cabinet.

Investir dans le networking est un choix délibéré qu’a fait le cabinet Target pour deux raisons principales : vulgariser le travail que fait le cabinet et diversifier le portefeuille de ses clients. Lorsqu’en 2011 le cabinet Target venait d’être créé, les principaux clients dans le secteur des études n’étaient que les télécoms, et les entreprises brassicoles. "Si tu ne les avais pas, tu n’avais aucun marché. Et pour les avoir, il fallait passer par des interlocuteurs bien connus, qui se considéraient finalement comme des dieux", se souvient Serge Mumbu.

Le premier palier franchi par Target dans sa démarche de networking est l’intégration à ESOMAR, l’association mondiale des professionnels des études de marchés dont la mission est de promouvoir au niveau mondial les études de marché et d'améliorer les prises de décision. Target y fait son entrée en 2012 et en devient le représentant au niveau de l’Afrique Centrale. Aux différents congrès d’ESOMAR, Target rencontre des personnes qui ne connaissent pas bien la RDC ou la région d’Afrique Centrale, il leur présente le travail du cabinet et des contacts s’établissent. Au fur et à mesure, l’intégration à ce réseau a porté ses fruits. Plusieurs marchés vont être obtenus grâce aux contacts établis via ESOMAR.

En 2016, Target participe à la création de l’Association Africaine des professionnels des études de marché AMRA. Au-delà de l’obtention des nouveaux marchés, ces réseaux internationaux permettent aussi à Target d’apprendre les bonnes pratiques du métier en bénéficiant de l’expérience des autres professionnels du secteur.

Sur le plan national, Target a adhéré à deux chambres de commerce. La chambre de commerce américaine d’abord puis française ensuite. Le grand avantage à ce niveau est la rencontre des dirigeants et chefs d’entreprises publiques comme privées. En 2017, Target intègre ce qui est aujourd’hui le plus grand réseau d’hommes d’affaires et chefs d’entreprises congolaises, le Makutano. Cette année-là, Serge Mumbu est primé "meilleur parcours local", et depuis, Target ne cesse de s’imposer peu à peu comme le cabinet d’études de marché de référence en RDC et en Afrique centrale.

Étant donné que les bénéfices du networking sont incontestés, Target compte encore investir dans le relationnel pour les années à venir. « Sans networking, c’est impossible d’évoluer dans les affaire » estime à juste titre Serge Mumbu.