RDC : un candidat de l’alternance aurait été élu si les élections avaient eu lieu en avril, selon un sondage Target

Jeudi, 12 Juillet, 2018 - 19:08

Target a réalisé un sondage au second trimestre de 2018 sur les intentions de vote pour les élections de décembre prochain. Les résultats sortis de cette étude indiquent que l’élection présidentielle et les législatives nationales auraient été remportées par l’opposition si les élections avaient eu lieu entre le 2 et le 18 avril dernier, période au cours de laquelle l’étude a été menée dans les 26 provinces de la République Démocratique du Congo.

Propulsée par un désir de changement au sein de la population, l’opposition en République Démocratique du Congo prend une solide avance dans les intentions de vote pour les scrutins prévus en décembre.

Selon un sondage TARGET effectué sur un échantillon représentatif de la population électorale congolaise, un candidat de l’opposition émerge dans les intentions de vote de la présidentielle de décembre 2018 avec 28 %, suivi de 10 % pour une autre figure de l’opposition, alors que le 1er candidat issu des rangs de l’actuelle majorité obtient 4 % d’intentions de vote et pointe à la 6e position.

Quant aux législatives nationales, deux partis de l’opposition autres que celui d’où sortiraient le président auraient pu remporter les plus des sièges à l’Assemblée nationale à pourcentage égal dans les intentions de vote. Une première formation politique de l’actuelle majorité arrive en 3e position avec 9 % d’intentions de vote.

L’étude révèle cependant que le bloc de l’opposition qui pourrait donner au pays le prochain Président de la République n’est pas celui qui aurait la majorité au Parlement, l’opposition congolaise étant faite de plusieurs camps et regroupements hétéroclites.

Question à Serge Mumbu : « Quelle est la valeur temporelle de cette étude menée en avril ? A-t-elle la même valeur aujourd’hui ? L’aura-t-elle en décembre 2018 ? »

Les sondages n’ont de valeur que pour la période d’enquête et ne peuvent être extrapolés à une période donnée. Pour connaître ce que pensent les congolais aujourd’hui, il vaut mieux faire un sondage maintenant. Pour connaître les tendances pour les élections du 23 Décembre, c’est mieux de faire le sondage au cours d’une période proche (mi-Décembre 2018). Toutefois, les sondages permettent de connaître l’état réel de l’opinion et de développer des stratégies pour infléchir sur les tendances. Voilà pourquoi les politiciens devraient scrutent les sondages, semaine après semaine, mois après mois, pour savoir si leur côte a évolué positivement ou non, et arriver à détecter les thèmes, discours ou actions à entreprendre en vue d’améliorer leur côtes de popularité auprès de la population et/ou les intentions de vote.

Le sondage de Target a été réalisé auprès d’un échantillon de Congolais recrutés aléatoirement puis interrogés en face-à-face sur base d’un questionnaire électronique du 02 au 18 avril 2018.

L’échantillon était constitué de 1400 personnes dont 700 hommes et 700 femmes, représentatif de la population congolaise âgée de 18 à 65 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, occupation et ville de résidence.