RDC : 58% des Congolais ne considèrent pas le coronavirus comme une maladie grave, selon une enquête de Target

Jeudi, 30 Avril, 2020 - 17:49

« La majorité de la population congolaise ne croit pas en la gravité de la maladie à coronavirus », selon une enquête de Target réalisée du 6 au 12 avril 2020 dans six provinces de la RDC : le Haut-Katanga, le Kasaï-Oriental, Kinshasa, le Kongo-Central, le Nord-Kivu et le Sud-Kivu.

58% des personnes interrogées dans le cadre de ce sondage minimisent la gravité du Coronavirus malgré l’emballement médiatique autour de cette pandémie.  

Ces congolais fondent leurs arguments fondamentalement sur l’absence de malades dans leur environnement immédiat (46%), le faible nombre de cas confirmés dans leur province (21%), le fait que le Covid-19 sévisse plus à l’étranger (20%) et que ce soit une maladie dont l’impact est exagéré, d’après eux, par les médias et les politiciens (12%). Et seuls 39% pensent que le coronavirus est une maladie grave, alors que 5% des répondants ne se sont pas prononcés. 

L’étude révèle également que 70% des répondants ont très bien accueilli les mesures prises par le Chef de l’Etat congolais pour mettre fin à cette pandémie, 16% étant contre et 14% sans opinions. Ces mesures comprennent notamment des restrictions des rassemblements, des voyages à l’intérieur comme à l’extérieur et la fermeture de plusieurs institutions comme les écoles, les universités et les lieux des cultes. 

Les enquêtés ont donné également leurs avis sur les actions entreprises par leurs gouvernements provinciaux pour lutter contre le Covid-19. Excepté le Sud-Kivu (41%), dans les autres provinces concernées par cette étude, plus de 50% de répondants se sont dit satisfaits des actions de leurs exécutifs locaux. Le score le plus élevé est détenu par le Haut-Katanga avec 80%. 

Le rapport complet de l’étude apparaîtra la semaine prochaine. Il contient les résultats détaillés par catégories de répondants ainsi que les recommandations formulées par le cabinet Target visant à accroitre la prise de conscience du danger de la pandémie du Covid-19 par la population congolaise. 

Le cabinet s’est basé sur un échantillon de mille personnes, représentatif de la population congolaise âgée de 18 à 65 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, occupation et ville de résidence.

Pour vous procurer de cette étude complète, écrire à info@target-sarl.cd ou ssikofu@target-sarl.cd