Pour 92 % des Congolais le cancer du sein est une menace hautement dangereuse contre la santé

Samedi, 9 Novembre, 2019 - 13:50

À l’occasion du mois d’octobre rose, consacré à la sensibilisation autour du cancer du sein, le cabinet Target a mené une étude statistique à travers les 26 provinces de la RDC sur la perception de cette maladie par les Congolais. Les résultats de cette étude, révèlent quelques réalités sur cette maladie en RDC. Cette étude a été présentée le 31 octobre dernier lors d’une conférence sur octobre rose, cancer du sein organisé par la Fondation Bomoko en partenariat avec HJ Hospital.

L’auditorium de HJ Hospital a servi de cadre pour cette courte et riche cérémonie sur le cancer du sein en RDC. Devant une assistance composée des médecins, des politiques, des étudiants et de plusieurs curieux, la cérémonie s’est articulé autour de plusieurs exposés sur la pathologies, ses causes, ses effets, ses symptômes et les moyens de préventions. Des cancérologues ont souligné entre autres que le dépistage précoce est la meilleure manière de prévenir ce cancer qui touche majoritairement les femmes, mais quelques fois aussi certains hommes. Le grand conseil qui a été donné aux participants est d’effectuer au moins une fois l’an une palpation mammaire auprès d’un médecin pour prévenir cette maladie.

À propos du dépistage, l’étude de Target a permis de démontrer que l’absence d’information sur les structures de dépistage du cancer du sein est la principale cause qui justifie le faible taux de dépistage du cancer du sein en RDC. Cette étude a en effet démontré que seulement 18 % des Congolais ont déjà eu à se faire dépister alors que 92% estiment que le cancer est une menace hautement dangereuse contre la santé. Dans les provinces de l’Ouest (Equateur, Bandundu) de la RDC, l’absence d’information est doublée de l’absence des structures de dépistages, ce qui accentue encore la dangerosité de cette maladie. Retrouvez toutes les images de cette conférence ici

1600 personnes dans les 26 chefs-lieux de la RDC ont participé à cette étude qui présente de manière détaillée la perception des Congolais sur le cancer du sein. Les Cliniques universitaires de Kinshasa et l’hôpital Saint Joseph ont activement participé à l’élaboration de cette étude qui est disponible gratuitement par mail info@target-sarl.cd