Les congolais et le SIDA

Vendredi, 1 Décembre, 2017 - 09:21

Le 1er décembre de chaque année est la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA. C’est l’occasion de faire le point sur cette pandémie, ce qu’elle est, son mode de transmission, les moyens de prévention et même l’état de la recherche pour son éradication. Au-delà des chiffres que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) peut communiquer en cette journée, le cabinet Target a  mené une étude auprès des Congolais afin d’évaluer l’idée qu’ils se font de la menace que représente le SIDA. Ils jugent aussi la communication faite autour du SIDA.

De manière générale, 53% des congolais jugent « très élevée » la menace du VIH/SIDA sur leur santé. Ce sont surtout les hommes (54%) qui jugent cette menace comme étant très élevée. La tranche la plus consciente de la menace du SIDA est celle des jeunes dont l’âge varie entre 18 et 24 ans. Cependant, jusqu’à ce jour, 5% de femmes ne sont pas en mesure d’évaluer le degré de menace que le VIH représente pour elles.

Pour 78% des personnes interrogés dans cette enquête de Target, il existe une bonne communication contre le VIH/SIDA. Le Kongo-Central, le Tanganyika et la Tshuapa sont les provinces dans lesquelles 100% des personnes trouvent efficace la communication autour de la prévention sur le VIH.

Quant aux médias les plus utilisés pour les campagnes de communication préventive, la radio vient en tête avec 61, elle est suivie par la télévision. Les réseaux sociaux quant à eux n’occupent que 10% dans la communication pour la prévention du SIDA. 

Ces données sur le VIH/SIDA sont issues de l’étude « Les congolais et la lutte contre les pandémies » que vous pouvez commander en écrivant à info@target-sarl.cd ou en vous rendant sur la boutique en ligne de Target : http://target-sarl.com.  

Articles similaires