Impact de la publicité en RD Congo

Jeudi, 8 Août, 2013 - 11:22

[[{"type":"media","view_mode":"media_original","fid":"254","attributes":{"alt":"","class":"media-image","height":"3508","style":"float: left; margin-left: 9px; margin-right: 9px; width: 360px; height: 500px;","typeof":"foaf:Image","width":"2480"}}]]Target SPRL œuvre activement à la collection d’informations statistiques fiables sur les consommateurs, les entreprises et les organisations.
Depuis sa création en octobre 2011, plusieurs études ont été publiées (en l’occurrence Baromètre image des marques, Baromètre image des Corporates, Statistiques sur les médias en RDC, Comportement spécifique des femmes, Indices de consommation des produits à Kinshasa).

Depuis un certain nombre d’années, l’on constate un accroissement du nombre d’agences de publicité et de communication en RDC ainsi qu’une certaine modernisation des différents supports de communication (SMS, internet) et des techniques de conception/production de publicité (infographie, panneaux géants, imagerie 3D,…).

A ce stade, le besoin est de mesurer la portée de toutes ces évolutions sur les consommateurs congolais particulièrement en termes d’audience des différents supports publicitaires. Pour ce faire, une enquête d’opinion a été réalisée du 01 au 14 Avril 2013 dans sept villes de la RDC (Kinshasa, Lubumbashi, Matadi, Kisangani, Goma, Bukavu et Mbuji-Mayi) avec un échantillon de 3528 personnes  selon la méthode des quotas (âge, sexe et commune de résidence).

L’analyse des résultats montre clairement qu’en République Démocratique du Congo, la télévision (65%) et les panneaux (50%) sont les supports publicitaires qui atteignent le plus de personnes devant la radio (34%), les affiches (21%) et les SMS (20%). Par contre, l’internet, les flyers et la presse écrite semblent susciter moins d’intérêt en termes de publicité excepté à Lubumbashi.

Les supports ont globalement moins d’impact dans les villes de Goma, Bukavu et Mbuji-Mayi, cela pouvant être expliqué par des préoccupations sécuritaires ou par la rareté d’électricité.
En termes de profils, les supports ont plus d’impact auprès des hommes, des 18-34 ans et des personnes actives.

Sur quels supports avez-vous suivi une publicité aucours des 30 derniers jours?

Base 100% = 3528

  • RÉSULTATS PAR VILLE

  • RESULTATS DETAILLES PAR CATEGORIES