Formation professionnelle : les stagiaires, un grand atout pour Target

Vendredi, 3 Avril, 2020 - 13:36

Le cabinet d’études Target a déjà accueilli cette année huit stagiaires. Parmi eux sept sont en stage professionnel et un autre en stage académique. Tous n’ont pas été formés dans leur cursus scolaire sur les études de marchés. Certains ont appris sur le tas. Mais Target les modèle tous.

 

Ils sont placés dans différents départements de l’entreprise avec différents encadreurs. Christelle et Tony sont encadrés par Blaise Pezo au département de l’informatique. Ce vendredi du mois de mars, ils sont focalisés sur l’étude média que mène Target sur toute l’étendue de la RDC. Chacun d’eux suit l’évolution des groupes bien déterminés dans différentes villes et passe des coups de fil à chaque instant aux superviseurs et points focaux de cette enquête.

 

Au besoin, ils consultent Blaise qui les oriente lorsqu’ils rencontrent des difficultés dans l’exécution de leurs tâches. Ce dernier reste ouvert et leur donne à chaque fois des pistes de solution.

 

En peu de temps passé au sein du cabinet, les stagiaires affirment avoir beaucoup appris ici. C’est le cas de Tony.

 

« Depuis que je suis chez Target, j’ai appris à concevoir le script, ce qui permet d’organiser les questions pour aider les équipes sur terrain à collecter des données par téléphone et à les envoyer au serveur central. J’ai aussi découvert l’ODK, un logiciel qui nous permet de collecter les données envoyées par les enquêteurs sur terrain pour en faire les statistiques », affirme Tony qui explique que son travail quotidien consiste à traiter des données brutes de différentes études.

 

Christelle fait le même travail. Avant de rejoindre Target, elle n’avait pas de connaissances en informatique. Elle aussi a vite appris. Au grand bonheur de leur superviseur qui juge leur niveau assez bon.

 

« L’avantage, c’est leur apprentissage rapide, ils nous facilitent la tâche parce que nous n’avons pas à courir derrière eux. Leur point fort reste aussi la langue anglaise parce que Target a des clients francophones et anglophones et cela est un grand atout », explique Blaise.

 

Dans les bureaux à côté, trois autres stagiaires sont en formation dans l’administration. Prisca Nsimba a commencé comme enquêtrice à Target et pour son stage, elle se retrouve à l’accueil. A Target, son intégration s’est très bien déroulée même si ce n’est pas facile de travailler à ce poste: « Jusque-là tout va bien parce que le travail que je faisais avant n’est plus le même. Cela n’a pas été facile à mes débuts mais maintenant j’ai acquis beaucoup de connaissances. Quand je ne me retrouve pas, je demande et on m’explique ».

 

Guillaume lui travaille dans le design. Il a découvert chez Target une autre facette du marketing, sa filière d’apprentissage. « Le marketing n’est pas simplement la vente de produit ou sa visibilité comme beaucoup l’imaginent mais c’est aussi comprendre les besoins de l’entreprise, de consommateurs afin de faire un lien entre les deux pour rentabiliser les idées », affirme-t-il, heureux  d’apprendre de nouvelles techniques.

 

 

Sylvie approfondit également ses connaissances chez Target, elle a appris l’Excel et amélioré ses connaissances en Word. Dans l’entreprise, elle est au département des Ressources Humaines et gère le personnel du Cabinet.

Martial Biduile a en sa charge trois stagiaires au Département Projet qu’il suit depuis plus d’un mois. Il trouve que l’évolution est positive et leur aide devient de plus en plus précieuse. Target a élaboré un plan d’adaptation à leur niveau compte tenu de leurs différentes orientations universitaires. Le cabinet s’est fixé comme objectif de leur apprendre le métier vite et bien. Y compris pour ceux qui n’avaient pas de notions en études de marché. C’est le cas de Laurette. Elle a débuté à Target comme enquêtrice en 2017 avant de devenir superviseure.

Elle qui a fait le droit se retrouve dans les études de marchés et a pris le goût : «Moi je ne connaissais rien dans les études de marchés et je me suis donnée pour apprendre davantage. Target a facilité mon intégration grâce une formation de qualité surtout en informatique où j’ai tout appris ici», révèle-t-elle, contente d’avoir son niveau actuel.

Liza est passée par l’administration où elle a appris la gestion des courriers et l’encodage dans le département informatique. Elle se retrouve dans le département projet et y trouve son épanouissement. Elle aime construire des idées et comprendre comment pensent les personnes.

Bambi est satisfait de sa formation mais il demande plus d’implication dans l’élaboration des projets :

« J’aimerai avoir dans ma fonction plus des responsabilités parce que j’aime relever de défis. Nous avons déjà été impliqués mais pas suffisamment. Plus on nous impliquera plus on apprendra vite », souhaite ce jeune homme plein d’ambitions. Au stagiaire académique a fini sa formation plus tôt que les autres, Target a réservé une petite manifestation et un cadeau comme d’habitude. La plupart des stagiaires que recrute Target sont ses plus brillants enquêteurs. Et le cursus académique du candidat n’est pas un frein pour son apprentissage.

Ainsi, Target reçoit les stagiaires, les transforme et les outille pour faire d’eux ses éléments essentiels. D’autres deviennent des consultants très sollicités par l’entreprise pour ses nombreuses études. L’anglais est aussi un atout majeur dans le processus de recrutement des stagiaires.