Chez Target, un jour avec Blaise Pezo

Mardi, 3 Décembre, 2019 - 13:23

Blaise Pezo, est à la tête du Département informatique de Target depuis 2011. Il incarne en quelque sorte la stabilité et fait partie de ceux qui peuvent raconter l’histoire du cabinet les yeux fermés. Il n’est pas pour autant très loquace. Passer une journée avec Blaise, c’est s’apprêter à faire une journée dans le calme, sans trop de mouvements, mais remplie de travail et de concentration.

Du huitième niveau de l’immeuble qui abrite les bureaux de Target, la fenêtre du bureau de Blaise laisse entrer un air frais qui lui permet de se passer de temps en temps de l’air conditionné. La table de son bureau est bien classée, son ordinateur, ses téléphones et quelques documents. Lorsqu’il travaille, Blaise touche rarement à son portable. Le seul téléphone qu’il touche, c’est le fixe qui se trouve sur son bureau et ses conversations téléphoniques ne vont pas au-delà d’une minute. Il se contente soit de répondre aux questions, soit de les poser afin de recueillir les informations nécessaires.

Blaise arrive généralement au bureau à 07h 30’ et chaque matin, après la lecture de ces mails, il se consacre à la lecture de l’actualité. Il surfe alors entre plusieurs sites d’informations, confronte différentes sources d’information et se fait une idée de la température générale du pays avant de se lancer dans son travail. Et pour mieux faire son travail, il dispose d’un outil incontournable qui lui sert de boussole : son calepin. Dedans, il y note les principales tâches à effectuer durant la journée. Et lorsqu’une tâche est effectuée, il coche sur sa liste. De cette manière, il sait s’auto évaluer en fin de journée, et surtout, il sait par où commencer le lendemain.

Pour cette journée, une grosse partie de son temps a été bouffé par la vérification des scripts du questionnaire pour une étude que Target doit mener sur l’utilisation des combustibles et équipements de ménage. Blaise retourne chaque question dans tous les sens pour s’assurer qu’elle va réellement permettre de recueillir les informations nécessaires pour l’étude. Il s’y attelle avec grand soin en faisant de simulation des réponses pour certaines questions afin de voir si elles valent vraiment la peine d’être là.

À la fin de cette séance de vérification, il s’entretient quelques minutes avec le General Manager qui voudrait à ce qu’un créneau se dégage pour Ben qui doit faire un déplacement sur Brazzaville pour une étude. Ensemble avec Ben, ils trouvent la date propice pour ce déplacement et se mettent tout de suite à préparer une autre activité que le Département informatique va animer au sein du cabinet : une formation sur l’utilisation des bases de données. La formation sera assurée par Ben, mais Blaise lui explique tout de même le contexte général du déroulement de la formation. 

Blaise se remet ensuite à son ordinateur. Il y a encore des mails à envoyer, des plannings à compléter, des projections pour 2020 à faire, un inventaire à faire, etc. Et même s’il est 17h 00, l’heure à laquelle il est censé quitter le bureau, Blaise doit encore rester, car il suit une formation en Business intelligence jusqu’aux environs de 20 heures. Cette nouvelle compétence qu’il est en train d’acquérir va lui permettre d’aiguiser son analyse des bases de données.