AMRA Africa Forum 2018 : Nous avons parlé de la RDC, de ses opportunités d’affaires et de sa diversité culturelle

Mercredi, 28 Février, 2018 - 15:18

Le cabinet Target a participé du 22 au 23 février dernier à Nairobi aux travaux du forum organisé par l’Association Africaine des Études de marché (AMRA). Arlette Leumbou, Senior Research Analyst au sein du cabinet Target, nous parle, dans cette interview, de ce que Target a donné durant ce forum et de ce qu’il a reçu en retour.

  1. Quelle expérience Target a eu à partager avec ces pairs africains lors de ce Forum ?

Target a parlé de la RDC, et c’était assez édifiant car la plupart des participants ne  connaissait le pays que plus sur son angle politique actuel, à cause de toute la médiatisation faite autour. Nous nous sommes chargés de présenter les opportunités d’affaires que regorge la RDC. Target a également exposé sur sa capacité à maitriser certains aspects des études de marchés et à faire le suivi des projets complexe dans un pays aux dimensions d’un sous-continent. Il était également question de répondre aux questions de certains clients au sujet de la conduite des études en RDC, expliquer ce qui sous-tend les couts élevés, les délais long etc. Au final, Target a transmis un message très positif de lui-même et de la RDC.

  1. Quel a été l’intérêt pour Target d’avoir participé à ce forum ?

Pour Target, participer à ce forum était l’occasion de se positionner comme agence pouvant aider les potentiels investisseurs et même les autres cabinets souhaitant intervenir en RDC, dans la conduite des études exploratoires. Ce forum nous a également permis d’identifier d’autres acteurs qui interviennent de manière indirecte sur le marché Congolais et nous positionner auprès d’aux comme une agence fiable. Mentionnons que Target était la seule agence de l’Afrique francophone noire à avoir participé à ce forum.

  1. Quelles sont les grandes mesures qui ressortent de ce forum ?

Les participants ont résolus d’être plus à l’écoute des clients c’est-à-dire être plus réactif dans les échanges avec les clients, plus pertinent dans les insights, la rigueur dans les délais, la compréhension des secteurs dans lesquels évoluent les clients.

  1. Target a exposé notamment sur la diversité culturelle et le défis des études qualitatives. Sur ce point exactement qu’est-ce que l’exemple de la RDC peut apprendre aux autres pays africains ?

Le thème central du forum était la recherche dans une Afrique diversifiée, et le but de Target était de faire comprendre que la RDC est l’exemple parfait qui illustre la diversité culturelle. Cette thématique est prise en compte tant dans la définition de la méthodologie d’étude que la collecte des données. Il faut définir et concevoir des plans qui collent avec les réalités culturelles mais aussi mettre cette même réalité culturelle au centre du plan de déploiement. Des groupes de discussion à Kinshasa ne marcherait pas forcément à l’équateur ou dans certaines localités du Kongo central. Un modérateur qui parle lingala et pas Swahili serait apte à Kinshasa mais pas très apte à l’Est du pays, etc.

  1. Target prévoit- il dans les jours qui viennent d’autres activités pour accroître son intégration régionale ?

Un benchmarking  Africain s’avère nécessaire pour Target. A ce jour, pensé à être présent, avoir des bureaux avec quelques staffs permanents dans certains pays stratégiques de la sous-région Afrique de l’est et centrale rentre dans  les priorités à moyen terme de Target. Ceci est d’autant plus nécessaire étant donné que dans notre secteur, l’Afrique Anglophone a une longueur d’avance sur l’Afrique francophone.