6 questions à Saleh Sikofu sur la méthodologie d'un sondage d'opinion

Share

Bientôt Target publie les résultats du sondage d'opinion qu'il a mené sur les intentions des vote des Congolais aux élections présidentielles et législatives prochaines. Pour aider les lecteurs à mieux comprendre ces résultats, Saleh Sikofu, Research Specialist chez Target, revient dans cette interview sur la méthodologie utilisée pour conduire un tel sondage et à quoi peuvent servir les résultats de ce sondage. 

1. De manière générale, qu’est-ce qu’un « sondage d’opinion » ? 

Un sondage d’opinion est une enquête ponctuelle pour évaluer les points de vue d’un échantillon représentatif d’une population d’un pays, d’une région ou d’une ville sur un sujet donné par exemple les préoccupations des citoyens, le VIH SIDA, la bonne gouvernance, la démocratie, l’environnement politico- économique, la religion, les violences sexuelles,…Les résultats obtenus auprès de l’échantillon sont ensuite extrapolés à l’ensemble de la population. 

2. Quelle est la nécessité de mener un sondage d’opinion sur un thème donné ?

Le recours au sondage peut se faire dans bien des cas. Cela peut aller du simple relevé d’opinion sur un sujet brulant d’actualités par exemple la hausse du transport en commun ou à des études plus complexes comme sur la création d’un produit/ service/ institution ou mesurer la qualité d’un service. Les résultats permettent de connaitre les préférences ou l’opinion de la population.

3. Bientôt Target publie les résultats du sondage qu’il a effectué sur les intentions de vote. Quelle méthodologie utilisez-vous pour ce genre de sondage ?

L’échantillon a tenu compte du poids démographique de chaque ville et les répondants ont été sélectionnés de manière aléatoire à partir de la grille de Kish. Pour le sondage sur les intentions de vote, chaque répondant à user de sa liberté d’expression. Vous verrez qu’au moins 30% n’ont pas voulu se prononcer sur le sujet. C’était des questions ouvertes, c’est- à- dire, chacun a donné ses intentions de vote pour la présidentielle et pour les législatives sans aucune suggestion de notre part. Voici par ailleurs les deux questions, pour les élections présidentielles, Au cas où, les élections sont organisées le dimanche prochain, pour qui voterez- vous ? (enquêteur : laissez le répondant donne le nom spontanément ). La question pour les législatives était la suivante : Au cas où, les élections législatives sont organisées le dimanche prochain, pour quel partie voteriez-vous ? (enquêteur : le répondant va citer le nom du parti spontanément ).

4. Quelle est la cible à laquelle les résultats de ce sondage s’adressent ?

Le sondage s’adresse généralement aux décideurs et plus particulièrement cette étude est destinée aux partis politiques, aux journalistes, à tous ceux qui s’intéressent aux prochaines élections.

5. N’avez-vous pas peur d’être catalogué comme étant instrumentalisé par un camp politique donné ?

Dans une période électorale, il est important de mesurer les intentions de vote afin de pronostiquer les résultats de l’élection. On peut également essayer d’estimer le taux de participation ou de déterminer quels sont les thèmes de campagnes les plus importants pour la population. Target est un cabinet indépendant et apolitique. Nous faisons notre travail aux standards d’Esomar, dont nous sommes membre. Signalons qu’Esomar est le regroupement mondial des cabinets d’études. Depuis notre création en 2011 , nous faisons un effort pour fournir des données fiables à la grande satisfaction de nos clients.

6. Quelles retombées attendez-vous de la publication de ce sondage ?

Ceci peut pronostiquer sur les résultats des prochaines élections et pourra aider les personnalités et partis politiques à mieux diriger leurs actions pour conserver leurs électorats et voir comment séduire les autres. Notre enquête révèle qu’au moins 30% des Congolais sont indécis ou n’ont pas d’opinions sur le choix a porté pour les prochaines élections. Dans cette catégorie, des sans opinions, il y a plus des femmes et les non- actifs. Les regroupement peuvent vraiment gagner les élections en se tournant aussi vers ces catégories pour mieux comprendre leurs préoccupations afin qu’ils se sentent concernées par les élections.

Jeudi, 24 Mai, 2018 - 10:42
Share